Estelle décroche une médaille d’argent lors des derniers championnats du monde FEI (fédération équestre internationale), dans la discipline du « Reining ».

Portée par la passion de sa mère, Estelle est bercée dans le monde du cheval dès ses 4 ans. « Vers l’âge de 10 ans, raconte la cavalière qui fait des études en kinésithérapie. J’ai découvert l’équitation américaine à La Palouse (Saint-Cyprien) et la discipline du Reining. Je me suis vite rendue compte que cette discipline me correspondait. » Deux ans de travail intensif ont permis à Estelle d’apprendre les bases de la discipline. « Ce qui est passionnant, c’est que l’on en apprend tous les jours », précise la cavalière de 21 ans.

Cette équitation, venue des États-Unis, se développe de plus en plus en Europe. Le Reining est un enchaînement de plusieurs manœuvres où la relation entre le cheval et son cavalier doit être des plus fluides. Parmi les figures, il y a le « spin » (pivot), les cercles (rapides et lents), les changements de pieds et les « slinding stop » (arrêt glisser).

En équipe de France

Estelle gravit rapidement les échelons de la discipline et se qualifie au sein de l’équipe de France. Après une première participation en 2017 où elle s’aligne avec le top 10 mondial, Estelle est de nouveau qualifiée aux championnats du monde en Suisse, début juillet. Avec beaucoup de volonté, épaulée par sa famille et accompagnée de sa jument (quater horse de 9 ans), elles montent sur la deuxième marche du podium en équipe et décrochent la médaille d’argent. La prochaine étape pour Estelle est de continuer en équipe de France mais surtout de garder la même passion pour sa discipline.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.