maire-quartiers

Des actions concrètes

repas-quartiers
Quel rapport existe-t-il entre les fêtes de quartiers et les interventions des services sur le terrain, pour un problème de propreté, de petits travaux de voirie ? Pour le Maire, Bernard Dupont, c’est la proximité avec les administrés, une présence indéniable des élus sur le terrain. Revenons, avec le Premier Magistrat de la ville, sur ces derniers mois, sur un choix de politique de proximité qui porte ses fruits.

Comme chaque année, l’été est propice à l’organisation des Fêtes de Quartier. Ces évènements conviviaux, organisés par les Commissaires de Quartier, sont l’occasion pour les habitants de se retrouver autour d’un pique-nique, d’une animation, de jeux. C’est ainsi un nouveau moyen de création de lien social qui est mis en place. Ces fêtes sont aussi l’occasion pour les élus, le Maire en-tête, de venir une nouvelle fois à la rencontre des Canétoises et des Canétois.

 

« Il faut écouter, entendre et comprendre les attentes des Canétois »

population-fete-quartiers

Du sud au port, de la plage au village, les Commissaires de Quartier organisent ces rendez-vous pour lesquels les élus, Maire, adjoints, se sont fortement mobilisés. Pour Bernard Dupont, « ces rencontres, conviviales, sont une opportunité supplémentaire de répondre aux attentes des administrés. A chaque fois que je le peux, je prends bonne note des remarques, observations et doléances que l’on peut me faire. Lorsqu’on est élu, il faut écouter, entendre et comprendre les attentes des Canétois ».

En effet, les services techniques et les Brigades de Proximité en particulier, ne comptent plus les interventions qu’ils ont du faire pour répondre aux demandes des citoyens. Nombre de doléances arrivent par l’intermédiaire des Commissaires de Quartier, par courrier, mais elles ont été nombreuses à être relayées par le Maire et ses élus. « Grâce aux brigades, dès que j’ai eu une remontée d’information d’une personne rencontrée dans la rue, sur les fêtes de quartier, le problème soulevé a été systématiquement réglé dans les 24h » rappelle Bernard Dupont.

On comprend donc mieux le lien qu’il peut y avoir entre une fête de quartier et un véritable travail de fond pour répondre aux légitimes aspirations des Canétois. Mais l’important selon l’édile de Canet, « c’est d’être présent sur le terrain. C’est ce que je demande à tous les élus de mon équipe. C’est le meilleur moyen pour répertorier les attentes exactes des Canétois, procéder à une concertation lorsque cela s’avère nécessaire, et adapter les projets qui seront mis en œuvre ».

 

Un maillage efficace

maire-quartiers
Et lorsqu’on associe le réseau des commissaires de quartier à la présence des élus, c’est un véritable quadrillage de Canet qui est mis en place. Le bilan des interventions parle de lui-même. Tous les secteurs et quartiers sont concernés, pour tous les types d’interventions. C’est un maillage efficace au service de l’intérêt général, celui des Canétois.