L’histoire de la ville possède son lot d’anecdotes et de surprises. À travers 5 épisodes, la gazette vous amène dans le passé de notre terre qui a bien changé avec les âges.
Chateau

Tout au long de l’ère quaternaire (2,6 millions d’années à aujourd’hui), le rivage canétois s’est construit au rythme des glaciations et réchauffements climatiques. Ainsi, dans des temps obscurs ont vécu sur le territoire une faune que l’on qualifierait aujourd’hui d’exotique. Parmi eux, le rhinocéros, l’éléphant, le singe (le Diliopithécus ruscinensis) ou la hyène ont côtoyé ces terres sauvages.

 

Des outils retrouvés

Galets aménagés

Le terroir de Canet porte les traces d’une très ancienne occupation humaine. Des traces qui témoignent de la présence de l’Homo erectus il y a un million d’années. Ces hominidés vivaient de la chasse, de la pêche et de la cueillette. Des outils comme des galets aménagés (pierre taillée préhistorique) ont été retrouvés. Ces outils, de plus en plus travaillés, servaient à démembrer les carcasses des grands herbivores et à briser leurs os pour en extraire la moelle.

 

Tradition celtique

Bien plus tard, aux alentours du huitième siècle avant notre ère, une coutume d’incinération a permis de retrouver la trace d’une population sédentaire. À la fin de l’âge de bronze, les défunts étaient incinérés avant d’être enfermés dans des vases de terre cuite que l’on enfouissait ensuite dans le sol, accompagnés de divers objets. Cette tradition était originaire des Celtes venus de l’est de l’Europe. Canet était à cette époque doté d’un oppidum (ville de type celtique aménagée en surplomb, protégée par des fossés), qui se situait au niveau du château médiéval. En 1955, de part et d’autre de l’actuelle avenue de Perpignan, des poteries à motifs géométriques et des vases à décor gravé ont été trouvés.

 

Du temps de Rome

Rome a alors à son tour marqué notre terre de son empreinte avec l’antique villa du Puig del Bajà (la colline du marais). Située sur l’actuelle colline des loisirs, les vestiges ont été repérés en 1947 et fouillés dans les années 90. Des silos et des dépotoirs indiquent une occupation du site depuis la fin du IIe siècle avant notre ère et jusqu’au IIIe siècle après JC. À une date probablement postérieure à la brève occupation arabe du VIIIe siècle, les habitants se retirèrent à l’intérieur des terres, sur un site plus sûr qui allait porter le castell des seigneurs de Canet.

 

Source : ‘‘Canet-en-Roussillon – À la découverte du Vieux Canet’’ de Robert Saut

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.