A de beaux jours devant elle !
Elèves du lycée

Un lycée aux  ambitions nautiques

Le 22 septembre, le lycée a fêté ses 10 ans. M. Briffaut, proviseur du lycée Rosa Luxemburg, fait le point avec la Gazette sur cet anniversaire.

Gazette : Le lycée a fêté comme il se doit ses 10 ans ! 

M. Briffaut

M. Briffaut dans l’atelier réparation emménagé dans l’enceinte scolaire.

M. Briffaut : Exactement ! Nous avons commencé par une assemblée générale sur le futur campus des métiers et des qualifications du nautisme que nous souhaitons mettre en place. Son but est d’assurer la cohérence des formations en fonction des besoins professionnels. Comme nous sommes précurseur de cette idée, nous faisons en sorte que Canet soit le premier à piloter ce campus. Ensuite, nous avons visité le salon des occasions du multicoque, l’architecte du lycée a tenu une conférence puis après les discours d’anniversaire, nous avons inauguré nos nouvelles formations.

 

En 10 ans, le lycée a beaucoup évolué et il est devenu une référence dans le milieu du nautisme…

Depuis 3 ans, nous sommes le seul lycée polyvalent de France à être labellisé ‘’lycée des métiers du nautisme’’. De nouvelles classes, avec des formations parfois inédites, ouvrent. Cette année, le CAP sellerie générale et le BTS technico-commercial dans le nautisme ont vu le jour. Nous avons reçu 170 dossiers pour 35 places. Le rectorat était effaré !

Au niveau du sport, nous sommes le seul lycée de l’académie à proposer une section voile. Nous défendons nos couleurs chaque année aux championnats de France.

Le lycée a aujourd’hui 1300 élèves. Pas trop dur à gérer ?

Nous avons un effectif soudé, qui a envie d’avancer et nous adorons ces jeunes ! Ils ne sont pas tous bosseurs donc il faut en booster certains ! Parfois je leur dis : « Je veux faire votre bonheur malgré vous mais donnez-nous un coup de pouce quand même ! » Beaucoup de gens disent ‘’c’était mieux avant’’. Je n’y crois pas. Nous, quand on a passé le bac, on n’avait pas toutes les compétences qu’il y a aujourd’hui. Même les jeunes qui n’aiment pas les études développent d’autres compétences. Nous sommes là pour les aider à prendre le chemin qui correspond à chacun.

 

C’est parti pour une nouvelle année !

Rentrée scolaire en classe

 Les 775 élèves ont effectué leur rentrée scolaire sur la commune début septembre. Parmi les enseignants, deux directeurs font leur première rentrée sur Canet : 

 Magalie Mothu (Les Pâquerettes) : « J’habite sur Canet depuis 7 ans mais c’est ma première rentrée scolaire dans la commune. Je suis ravie car les classes sont spacieuses et bien équipées. De plus, nous avons tout à proximité : la médiathèque, le théâtre avec qui nous avons des projets, etc. »

Jérôme Guy (Pierre et Marie-Curie) : « La rentrée s’est bien passée. Toute l’équipe enseignante s’est regroupée quelques jours avant pour se mettre d’accord sur les plannings de surveillance, avoir un regard sur les inscriptions, s’organiser pour les projets et la vie dans l’école. »

Effectifs stables – investissements toujours aussi importants

Les dépenses pour la rentrée 2017 se sont principalement portées sur le bien-être et la sécurité des élèves :

  • Pierre et Marie-Curie : 260 élèves 10 classes + 1 classe ULIS (Unité localisées pour l‘inclusion scolaire). Travaux : Pose de brise-soleil. Coût 35 000 €. Désormais toutes les classes sont équipées de ces brise-soleil.
  • Mermoz : 262 élèves – 10 classes.
  • Pâquerettes : 140 élèves – 5 classes.
  • Myosotis : 113 élèves – 5 classes. Travaux : ravalement façade (deuxième phase). Coût 20 000 €.

Pour les 4 écoles, installation d’un système d’alarme et      de visiophones au niveau du portail d’entrée.  Coût total : 40 000 €.

Pages Education

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.