Le Club des Plaisanciers de Canet-en-Roussillon (CPCR) a organisé à l’Écoute du port une conférence sur le thème de l’évolution du trait de côte avec un focus particulier sur le littoral roussillonnais. Cette rencontre a été présentée et animée par Nicolas Robin, maître de conférences à l’université de Perpignan.
Plage avec Dune

Le trait de côte est sur le littoral, l’interface entre la mer et la plage. Cette limite est très dynamique dans le temps et l’espace. Le trait de côte se déplace de manière générale sous l’action de phénomènes naturels mais aussi artificiellement par la main de l’homme (barrages en amont sur les rivières, ports, digues…).

30 MILLIONS DE M3 DISPARUS…

« Le fait important à retenir sur notre littoral est la détérioration et la diminution de l’épaisseur de la couche sédimentaire, affirme le chercheur. Depuis une trentaine d’années, 30 millions de m3 ont ainsi disparu entre le Racou et le Grau du Roi. Plus de 6 millions de m3 pour notre zone allant du Racou à Leucate. La zone de l’embouchure de la Têt et de Sainte Marie est particulièrement touchée. À ces phénomènes se rajoute l’élévation dans le temps du niveau de la mer, laquelle à terme impactera notre littoral. » Ce sujet captivant est le premier d’une série que le CPCR souhaite aborder au fil des années en collaboration avec d’autres clubs de plaisanciers de la région.
L’exposé a été suivi d’une longue session de questions / réponses. Le tout conclu autour d’un apéritif.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.