Depuis maintenant 15 ans, l’association « Citéco 66 » organise des campagnes de nettoyage aux abords de notre ville et dans le département. Le constat des ‘‘ sentinelles de l’environnement ’’ reste le même mais l’association ne compte pas rester les bras croisés.
250 sacs-poubelle remplis en 3 heures

Après deux opérations pendant le mois de mai, les déchets s’accumulent toujours autant près de nos cours d’eau. Environ 10 m3 sont ramassés sur les berges du Bourdigou, autant à l’embouchure de la Têt. « En septembre dernier, lors du World Clean Up Day, nous étions près de 200, explique Eric Malafosse, le président de l’association canétoise. En deux heures de nettoyage, nous avons récupéré près de 4 tonnes de déchets autour du passage à gué de Perpignan. »

 

Bouteilles en plastique et polystyrène

Des réfrigérateurs, des jouets, des portes d’entrée… Les « trophées » ramenés par les bénévoles les désespèrent par moment. « Les déchets les plus présents restent les bouteilles en plastique et le polystyrène », précise M. Malafosse.

Mais d’où viennent tous ces déchets ? « La Têt se trouve à proximité d’une centaine de communes. Le vent et la pluie regroupent tous les déchets qui se retrouvent dans le fleuve et ramène le tout sur nos berges. Le polystyrène est beaucoup utilisé dans les chantiers, c’est un matériel léger et tout le monde sait que nous sommes dans une région venteuse… Les accumulations de petites incivilités et de négligences nous emmènent à ce résultat. »

 

Agir en amont

Loin d’être fatalistes, les membres de Citéco 66 se lancent alors à la recherche de solutions. Leur projet phare : l’installation de filets dans les petits affluents. L’association a déjà les accords des pouvoirs publics et va lister les points sensibles afin de capter les déchets avant qu’ils n’arrivent dans la Têt. L’association a aussi le projet de tourner un film qui explique le trajet des déchets quand ils sont jetés dehors. Enfin, Citéco est en train de finaliser un « grand projet avec 5 autres associations » pour sensibiliser un large public aux dangers des déchets pour la biodiversité.

Envie d’adhérer et de participer ? L’association est joignable par mail : citeco66@gmail.com

Site internet : http://citeco66.blogspot.fr

 

Déchets, quelles sont les conséquences ?

 

Afin de mieux comprendre les dangers auxquels nous nous exposons, il est important de savoir ce que deviennent nos déchets une fois jetés dans la rue ou la nature.

 

Transportés par le vent ou la pluie

Campagne Mégots

 

Mégot, polystyrène, plastique ou briquet… Les déchets parcourent des trajets assez similaires. Par exemple, un mégot jeté par la fenêtre d’une voiture peut bien rester au milieu de la route pendant des jours. Le vent et la pluie vont se charger de le déplacer dans un caniveau. Son périple ne s’arrête pas là : Toujours transporté par les éléments naturels, des millions de mégots finissent leur course dans un cours d’eau et ont des chances de finir dans la mer…

 

Des Années pour se dégrader

Le temps de dégradation d’un objet dépend du matériel. Les bouteilles en plastique, qui font partie des objets les plus trouvés dans la nature, mettent entre 100 et 1000 ans avant d’être complètement désagrégées. Un ballon de baudruche même ‘’biodégradable’’ met 5 ans à se dégrader, une canette (en aluminium ou en acier) disparaît en 100 ans. Le verre que l’on jette aujourd’hui sera encore présent en l’an 7 000…

 

Atteinte à la Biodiversité et pollution

Tous responsablesLes conséquences les plus visibles sont sur la biodiversité : les matériaux jetés dans la nature vont se dégrader et former des déchets de plus en plus petits. Les poissons et les oiseaux vont ingérer les déchets et s’intoxiquer s’ils en avalent. Le plastique étant présent partout, on en retrouve même dans les poissons que l’on mange…

L’autre conséquence, moins visible mais tout aussi grave, concerne la pollution de notre territoire. Les mégots, lorsqu’ils se dégradent, rejettent des produits chimiques contenus dans les filtres et polluent notre eau et notre terre. Le sac en plastique, fait à partir de pétrole, dégrade lui aussi notre environnement direct.

Pollution, dégradation, atteinte à la biodiversité marine et terrestre… Les conséquences de nos maladresses ou incivilités sont de plus en plus visibles. Essayons, ensemble, de multiplier les gestes citoyens !

Propreté

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.