Après le débat d’orientation budgétaire (DOB) du 28 novembre, le Conseil municipal a rendu public le budget primitif (BP) 2020.

Un effort collectif

En ce qui concerne le budget, M. Dupont a tout de suite mis l’accent sur les efforts des équipes municipales sur les dépenses : « L’ensemble des services de la ville fournissent des économies en matière de fonctionnement », souligne l’édile.

Le BP 2020 a ensuite été présenté par Francis Clique, 1er adjoint de la ville chargé aux finances. Plusieurs points ont été mis en avant : le niveau d’épargne brute, qui correspond aux recettes réelles de fonctionnement moins les dépenses réelles de fonctionnement, augmente encore en 2020 (+62 % soit 1,9 million d’euros). « Cette augmentation est due à la maîtrise de nos dépenses salariales. Cette épargne brute nous permet d’augmenter notre capacité d’auto-financement et donc de diminuer nos emprunts en ce qui concerne les investissements sur la commune. »


Un endettement maîtrisé

La maîtrise du niveau d’endettement a été soulignée : Le ratio de solvabilité, qui correspond au poids de la dette sur les recettes de fonctionnement, est de 7,17 %. Loin du seuil critique des 22 %. Outre la gestion rigoureuse des services qui permettent des économies, M. Dupont a rappelé que des investissements étaient aussi possibles grâce à la recherche dynamique de financements. « J’en profite pour remercier le Directeur général des services qui nous a permis d’obtenir toutes ces subventions et donc d’emprunter beaucoup moins. »


Les taux d’imposition

Ce budget 2020 marque le 30e anniversaire sans augmentation des taux d’impôts locaux (taxes foncières et habitation). Cette stabilité des taux n’empêche pas de garder des investissements importants pour la ville (voir encadré).


Quels investissements pour 2020 ?

Les dépenses d’équipement atteignent les 10,79 millions d’ €. Ceux-ci se divisent entre :

– Les actions structurantes (6,3 millions d’€) qui comprennent l’école de musique (1,8 million d’€), les jardins familiaux (155 000 €), la mise en synthétique d’un terrain de football (1,03 million d’ €), etc.

– Les actions annuelles (1,2 million d’€) qui correspondent à des investissements pour l’amélioration des services de la ville.

– L’enveloppe pour la réfection des bâtiments publics (285 000 €).

Travaux voirie (avec la Communauté urbaine) : 2,9 millions d’ €.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.