L’office de tourisme intercommunal (OTI) a invité les acteurs du tourisme aux Voiles Rouges pour une présentation de la taxe de séjour et la nouvelle politique liée au tourisme.
Une cinquantaine de professionnels sont venus assister à cette rencontre

« Ici, tout est à vivre » est la nouvelle marque de fabrique de l’office de tourisme qui est passé sous le joug de la Communauté urbaine en matière d’accueil et de promotion. Francis Clique, le premier adjoint au maire délégué aux finances de la ville et David Bret, délégué canétois au tourisme et vice-président de l’Établissement public administratif « Imagine Canet », étaient présents pour représenter la commune.

Dynamiser la communication

En introduction, Marc Médina, maire de Torreilles et président de Perpignan Méditerranée Tourisme, a fait part de la volonté politique de « faire de la région la 10e destination européenne. » Le regroupement des OT offre la possibilité de rassembler les compétences pour faire la promotion de notre territoire. Parmi les nouvelles dispositions, la nouvelle identité qu’est « Perpignan Méditerranée Tourisme » développe ses relations avec les blogueurs, multiplie les prises vidéos du territoire, développe l’œnotourisme, la commercialisation, etc.

Simplification

L’élu de Torreilles, accompagné de la directrice de l’OTI Mme Baills, ont donc présenté l’évolution de la taxe de séjour qui va entrer en vigueur le 1er janvier 2019. « La taxe de séjour existe depuis 1910, commence la directrice. Les touristes payent cette taxe pour chaque personne majeure et pour chaque nuitée. Ils financent eux-mêmes les dépenses liées à la fréquentation touristique. Plus il y a de clients dans les hébergements touristiques, plus les recettes augmentent et plus nous pouvons développer les services. » La taxe de séjour a rapporté 470 000 € à Canet en 2017.

La grande nouveauté pour 2019 vient de la simplification de la collecte de cette taxe. Tout le territoire de la Communauté urbaine affichera désormais la même réglementation et les mêmes taux. Les professionnels du tourisme feront leur déclaration sur une plateforme en ligne. Grâce à cette taxe, l’OTI se fixe de nouveaux objectifs comme attirer des touristes tout au long de l’année, créer un observatoire du tourisme et coordonner un schéma de développement.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.