Mathieu Renault travaille sur une base d’épaisseur de collage d’affiches et y appose ses dessins et couleur pour créer un nouveau paysage pictural. Aurélie Lafourcade photographie les murs puis peint et dessine, sur les photos, des nus mêlant ainsi la chair au minéral. Une évocation pour elle de la douleur de vivre Vernissage sam 1/04 à 18h30 Entrée libre
A3-expo-Lafourcade-Renault.jpg

Collective Mathieu Renault, Aurélie Lafourcade
Passé du métier du livre à la création plastique, Mathieu Renault a intégré à Montpellier le Collectif de l’Atelier du Nord. Là débute son travail « d’épluchage » systématique des murs montpelliérains de leur couche d’affiches.
S’emparant du « lacéré anonyme » cher à R.Hains et J.Villagié dans les années 60, il fait se rencontrer les trames de couleur et les textes des affiches pour créer un paysage pictural.
Une vitalité chromatique et symbolique dans une poétique spontanée.

Aurélie Lafourcade pratique la photographie depuis 20 ans et celle du dessin d’après modèle vivant depuis 10 ans. Lors d’un voyage en Inde en 2002, elle photographie des murs puis à son retour à l’idée de confronter le nu à la matière brute photographiée, mêlant ainsi la chair au minéral.
La peinture, la photographie et le dessin fusionnent. Le corps se confond avec le mur qui se fond lui-même avec la peinture. Un travail sur l’inconscient et l’onirisme pour évoquer la douleur de vivre et le bonheur d’exister.
Vernissage le 1er avril à 18h30
Entrée libre

  • Du 01 avril au 01 mai 2017 de 15h00 à 18h00
  • Avenue de Sainte-Marie
  • 66140
  • CANET-EN-ROUSSILLON
  • +33 4 68 86 72 60
  • +33 4 68 86 72 00

  •  Entrée gratuite