Le programme culturel 2018/2019 sera officiellement présenté le 21 septembre. Il propose son lot de spectacles, de concerts et de surprises. La gazette vous explique la façon dont la programmation est élaborée pour le plus grand plaisir du public !
Le guide culturel version 2018-2019

La première étape pour une programmation culturelle est de savoir ce que le public concerné souhaite voir. À Canet, les saisons culturelles répondent donc à une demande : « La programmation de notre ville est variée afin de toucher un public large, s’exprime Catherine George, responsable du pôle culture de la ville. On y trouve autant de théâtre que de spectacles musicaux. Les expositions sont très diverses : la Galerie des Hospices et l’arboretum accueillent des peintres, des photographes, des sculpteurs, etc. »

Élaborer une programmation en matière de spectacle vivant est un métier. Toute l’année, et plus particulièrement dès le mois de novembre de l’année précédente, les membres du pôle culture de la ville gardent un œil sur ce qui se passe localement mais aussi en France : « Nous suivons les festivals et certaines compagnies. Nous allons souvent voir des pièces… Il arrive même que nous nous rendions à Paris, sur notre temps personnel, pour aller voir ce qui se fait », précise Mme George. C’est dans ces moments-là que surviennent certains coups de cœur.

Entre les expositions, les pièces de théâtre et les concerts, entretenir les réseaux avec les boites de production et les artistes fait partie intégrante du métier. Connaissant les lieux et l’équipe municipale, ces boites proposent alors des événements pour la ville. Par la suite, les spectacles à intégrer doivent prendre en compte des facteurs techniques et budgétaires. Il faut aussi jongler avec les dates de tournée des artistes et les disponibilités des salles.

En avril, le programme est décidé, les informations sont transmises au service communication qui va réaliser la brochure destinée au public. Ainsi, tous les éléments sont rassemblés pour passer une bonne saison culturelle !

 

Ouverture de saison

Le 21 septembre, à partir de 20h, le service culture vous invite au théâtre Jean Piat !

En début de soirée, Catherine Wanschoor, élue à la culture, sera accompagnée de l’équipe culturelle afin de présenter à tous les invités le programme de l’année.

Cette présentation sera suivie de « Boleros y otros », le spectacle de Sylvie Rodriguez. À travers ses chants, l’artiste canétoise nous confie son attachement à ses origines issues de tous les horizons. Le public aura l’occasion de découvrir sa chanson « El passatge obligat » qui est une déclaration d’amour au Pays catalan.

Ouverture billetterie : le 14 septembre. Gratuit – Réservation obligatoire au 04 68 86 72 60

 

Les coups de cœur du TJP !

Deux pièces et deux festivals sont à l’honneur pour cette nouvelle année culturelle !

 

Swing’in Canet ! 2 et 3 novembre

Un week-end entièrement dédié au swing, mariant danse et musique. Des stages et des concerts sont proposés pendant ces 2 jours. Swing’in Canet est une invitation à un voyage temporel au cœur de la Belle Époque. Une immersion complète dans les années 20 et 30 avec danse et musique jazz et swing pendant deux jours pour le tout premier festival catalan dédié à ce courant artistique.

 

 

Nova ona, 2nde édition – 9 et 10 novembre

Cette année le festival est dédié à la « black Music » ; au rhythm’n’blues, la soûl et le funk. Un plateau exceptionnel d’artistes régionaux, nationaux et internationaux sera réuni pour deux jours dans un théâtre Jean Piat totalement réaménagé.

 

 

Fausse note – 26 janvier

Nous sommes au Philharmonique de Genève dans la loge du chef d’orchestre de renommée internationale, H.P Miller. À la fin de l’un de ses concerts, ce dernier est importuné à maintes reprises par un spectateur envahissant…

Notre avis : Tom Novembre nous fait passer par de multiples sentiments. Un conseil : courez vite au théâtre Jean Piat !

 

En attendant Bojangles – 23 mars 

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « Mr. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet, imprévisible et extravagante. C’est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mademoiselle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. Un jour, pourtant, elle va trop loin…

Notre avis : Un petit bijou de désespoir caché au cœur d’un écrin chargé d’humour !

Consultez le programme

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.